Accueil » Voyages en camping car » Les contraintes de la vie en camping car

Les contraintes de la vie en camping car

par Tonton & Jiji
0 commentaire

 Pour nous, c’est principalement la liberté d’aller là où bon nous semble quand nous le voulons. Les moments en pleine nature et les journées qui ne se ressemblent pas, on adore !

Mais, il y a bien des journée où nous sommes confrontés à la réalité que peu de personne montre sur les réseaux sociaux. Nous osons sans filtre sur notre site partager ces moments aussi qui sont galères. Cela permet d’avoir une vision plus objective de la vie en camping-car et de mieux comprendre les problématiques auxquelles nous faisons face. Et par la même occasion de mieux nous connaître.

Lieux magiques et solitaires

Nous ne dormons et ne mangeons pas toujours dans des lieux paradisiaques avec un grand jardin à la porte du camping-car. C’est plutôt la question qui revient chaque jour : « Où est-ce que nous allons dormir et manger ? ».  Nous n’avons pas toujours la chance de trouver un super endroit. Ça nous arrive d’être en plein milieu d’une ville sur un parking, dans des aires au bord des routes, à côté des poubelles ou de la déchetterie ou dans des endroits où on ne se sent pas forcément en sécurité.

La recherche de lieu où se stationner n’est pas quelque chose de toujours facile et simple.  Mais le top, c’est la vue par la fenêtre au réveil qui est vraiment la récompense à chaque fois du matin ! 

Même si nous aimons notre tranquillité, nous ne sommes rarement stationnés seul. C’est ainsi que l’on fait des rencontres ! 

l’isolation et le chauffage

On n’a beau être isolé mais quand il fait -5 ou 5 degré dehors ça ne chance pas grand chose à la température intérieur du camping-car. On est bien contraint d’avoir un mode de chauffage. Nous avons deux grosse bouteilles de gaz. Et comme beaucoup, on rêve de s’en servir le moins possible à cause du coût.

Electricité

Nous sommes autonome en électricité. Nous avons une batterie auxiliaire qui est rechargée grâce à notre panneau solaire et par l’intermédiaire d’un coupleur séparateur.  Cette installation doit subvenir à nos besoins pour les lumières à LED, smartphones, ordinateurs, drone… 
Ce type d’installation nous force à réfléchir à la manière dont nous la consommons et à l’économiser. 
 

L’hygiène

Même si nous avons une douche dans le camping-car, nous ne prenons pas de bonnes douches tous les jours. Le lieu où nous sommes est un facteur sur la décision de prendre une vrai douche causé par le soucis d’eau, que nous n’avons pas en abondance.

Notre inquiétude dans le camping-car est de ne pas avoir assez d’eau alors nous la chérissons  même si nous en avons toujours trouvé !

Nous sommes tous les 4 jours à la recherche de points d’eau potable. Doucher les enfants dans un espace réduit complique aussi la tâche.  Nous devons apprendre à prendre des douches dans des temps records.

C’est dans ce mode de vie que nous prenons conscience que nous consommons beaucoup trop d’eau dans nos maisons. 

Le linge

D’avoir une réserve d’eau implique que nous ne pouvons pas laver notre linge quand nous le voulons. Certains vêtements comme les jeans sont mis quelques jours d’affilés.

La vaisselle

Demande un réel savoir faire, c’est une organisation et savoir gérer la pression d’un mitigeur et apprenant à apprécier un filet d’eau!

Les toilettes

Même si nous avons également des toilettes à bord, il est nécessaire de les vider et de les rincer tous les 3 jours car l’odeur peut être rapidement très gênante. Et lorsque nous roulons où qu’il fait très chaud, l’odeur s’amplifie dans l’habitacle. Et malheureusement, ce n’est pas toujours évident de trouver les aires de vidanges ! Et là, quand la cassette est pleine, on se retrouve à devoir attendre des heures pour un simple pipi ! Le mieux, c’est d’avoir deux cassettes. Car sinon ça déborde dans la soutes extérieur et là, un joli nettoyage nous attend.

La beauté

Le shampoing avec des cheveux long n’est pas le lieu des plus pratiques dans un camping-car. Il faut encore apprendre à gérer sa quantité d’eau de rinçage. Nous avons qu’un minimum de produits de beauté. Certes, il est possible de s’épiler tout comme se faire un brushing si on le souhaite. Certaines choisirons d’avoir cheveux court ou long. Avec une coiffure simple qui consiste à se brosser les cheveux et à faire simple soi une natte, queue de cheval ou un chignon donc pas de sèche cheveux, pas de bouclage ni lissage et un maquillage des plus sobre de temps en temps. Et d’autres, comme à la maison resteront très maquillé. C’est une SIMPLE question de choix personnel. Un camping-car, ça reste possible. La garde robe reste cependant minimaliste pour une raison de mètre carré, adieu volumineux dressing composé de 50 robes, et autant de jupes et de pulls et les 100 paires de chaussures… L’accumulation n’est pas possible, on est sur de l’achat d’articles de remplacement !

Le rangement et le ménage

Les petits espaces se salissent très vite. Après c’est très rapide, un passage de la balayette 1 fois par jour minimum est suffisant voir 2 dès qu’on mange à l’intérieur. Et le manque d’espace impacte un bordel immédiat surtout quand on est nombreux. Il faut tout ranger au fur et à mesure, dès qu’on a fini de l’utiliser.  Faire la vaisselle dès que nous l’utilisons surtout quand on cuisine et remettre chaque chose à sa place dès que nous avons fini de l’utiliser. Comme à la maison, chaque placard a son rôle et sa fonction. Bref, c’est le quotidien de tous les Parisiens, étudiants, célibataires où divorcés qui vivent dans un petit studio bien aménagé.

L’environnement

Pour les joints des systèmes d’eau du camping-car,  nous essayons d’utiliser des produits plus respectueux pour l’environnement. Je fabrique nos produits tels que notre lessive… 

Vivre avec le minimum  

Dans un camping-car  il est impossible d’ accumuler! Nous évitons les produits avec trop d’emballages inutiles et de déchets en général. La poubelle est parfois un véritable problème ! Il faut trouver où pouvoir la laisser dignement!

Nous essayons donc d’acheter local et de prendre nos propres contenants et sac. Nous sommes contraint de faire donc nos courses plus souvent mais elles sont moins volumineuses. C’est aussi le quotidien de tous les citadins qui vivent dans des centres villes à fortes circulations mais aussi des personnes à faibles revenus où chaque euro compte.

La discrétion

Nous étalons jamais nos affaires. Nous évitons de faire sécher notre linge dehors. Nous ne mettons pas la musique forte. Nous sortons rarement notre table et nos chaises. Nous ramassons tous nos déchets. C’est aussi le quotidien de personnes vivant en résidence où en HLM.
Nous faisons partir le drone dans des endroits où il n’y a personne. Et nous éloignons le drone dès que des personnes apparaissent.

La proximité

Certains pensent que c’est un problème. Pour nous, on apprécie d’être 24/24h ensemble. Après la météo peut être un soucis. Le fait d’être dans un si petit espace sans pouvoir avoir l’extension de l’extérieur peut créer des problèmes. L’humeur de chacun peut être difficile certains matins. Le manque de confort  peut parfois peser mais nous apprenons dans ces moments de quotidien à trouver une solution.

Villes, aires et camping

Nous ne pouvons pas marcher de longs kilomètres. Donc nous évitons tous les transports en commun. Et la proximité que ce type de transport offre n’est pas assez sécuritaire pour notre état de santé.  Nous nous rendons uniquement dans des restaurants et bars, cinéma, spectacles ou grandes surfaces facile d’accès. Nous préférons la nature, les grands espaces naturels ..

Pour les aires et campings, c’est un peu la même chose. Nous n’aimons pas être entassé sur un petit enclos avec des dizaines de campings cars. Nous privilégions les campings à la ferme et des petits camping familiaux. Un confort certes minimum mais des propriétaires chaleureux et des rencontres intéressantes.

Nomade en camping-car

La vie en camping-car est un bon compromis pour nous. C’est ce qui nous permet de ne pas avoir de loyer et autres charges afférentes au logement… Nous aimons être indépendant et au grand air, moins être en HLM où locataires. Ne pas subir ses tracasseries nous permet de bouger entre les saisons. 

Réseaux sociaux et blog

Ce n’est pas ce qui nous fait gagner notre vie et prend beaucoup de temps.
Partager nos aventures vous montre que c’est possible de tout quitter pour voyager, être nomade, aller dans les pays que nous traversons…  Bien sûr, nous ne sommes pas forcément l’exemple à suivre ! Notre vie est commune à beaucoup de camping-caristes et il important de les prendre en compte si vous aussi vous souhaitez vous lancer dans cette aventure. L’aventure en vaut vraiment la peine et il y a toujours des solutions! Tenter l’aventure ! Vous verrez par vous même !

You may also like

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite