Accueil » Vie nomade » Pourquoi devenir une famille Nomade?

Pourquoi devenir une famille Nomade?

par Tonton & Jiji
0 commentaire

S’il y a une chose que la vie d’artisan nous a appris, c’est bien à être totalement indépendants et à ne pas compter sur le système pour aucun aspect de notre quotidien.

Nous  gérons une entreprise.

En 2013, nous décidons de quitter notre logement sédentaire comme nous travaillons énormément. On n’est jamais chez nous sauf pour y passer de brèves nuits. Nous faisons le choix de vivre de façon minimaliste dans le local de l’entreprise. Pas bien grave, nous n’avons jamais été matérialiste. Seule priorité est le bien être de nos gosses!

Décision prise, nous poursuivons à ne penser principalement qu’à faire avancer notre entreprise et gardons nos enfants à nos côtés. Ceci était d’ailleurs notre objectif premier de l’entrepreneuriat, avoir toujours notre dernier enfant avec nous!

Nous mélangeons vie privé et professionnels!

Donnons le goûter et faisons l’IEF entre 2 boulots…  Mais à contrario, ne prenons pas le temps de partir en vacances.

Le cercle infernal

On est pris dans un cercle infernal de faire tourner de l’argent pour payer les prêts, les loyers, les crédits bails, comptable, impôts, frais bancaires…  Gagner toujours plus et donc travailler toujours plus. Voulons à tous prix avoir une satisfaction client et une réponse dynamique, une production express… Nous agrandissons les mètres carrés, le parc machines… Toujours cette hargne à vouloir monter sur le barreau du dessus de l’échelle. Il faut se battre, survivre, faire et garder sa place…

Les années passent vite et on se rend compte que nous ne profitons pas tant que ça de notre dur labeur. L’envie d’un camping car vintage né en 2016.

Achat du 1er camping car

Cette acquisition est dans l’objectif de partir en week-end plus souvent et une ou deux semaines l’été. Nous voulons simplement profiter davantage de la côte atlantique. En effet, l’objectif était de couper avec les soucis et le rythme des semaines de fous.

À cet instant, nous ne savons pas encore que nous déciderons, des années plus tard, de vivre sur les routes.

Nos 1er voyages

Pendant nos voyages, nous remarquons que le temps nous paraît comme suspendu. De casser notre routine, nous détend, nous ressource. Le fait de changer d’environnement apporte des surprises au quotidien aux enfants et nous les découvrons différents.  Voyager avec des enfants n’est pas simple. Mais ce n’est pas si compliqué que nous aurions pu s’imaginer. Nous vivons enfin le moment présent ! Même si tout est nouveau, notre petit dernier s’adapte quotidiennement super bien.

Au final, nous ne partons pas chaque week-end. Il y a toujours une raison (des boulots à finir, des urgences, de l’administration, de la comptabilité, du ménage, du jardinage et des raisons financières…)  pour annuler le week-end et son repos.

A chaque voyage, notre petit dernier a un esprit de découverte qui nous ému. Le voyage lui permet de stimuler davantage sa curiosité. Il désire découvrir et comprendre le fonctionnement du monde qui l’entoure.

Le déclic de vivre sur les routes

Rentrée 2019, nous rentrons d’un mois sur les routes avec notre tonton vintage.

Le déclic de tout quitter à été entériné par l’attente de la décision (second risque) de  fermeture d’un de nos partenaires. Leur faillite tout comme leur santé financière a ou aurait une conséquence sur notre activité.

Voilà comment on passe de salariés à entrepreneurs et à nomades.

Le réflexion de devenir nomade

Nos enfants ne sont pas vraiment un frein au départ. Nos deux ainés sont proches de la majorité. L’ aîné vient juste d’être diplômé. Notre dernier suit déjà sa scolarité par le CNED. Il est en IEF déjà depuis trois années. Seul quelques détails techniques sont à organiser. Il nous faut hélas du temps.

Partir faire un année de tour du monde, on en a rêvé. D’attendre un hypothétique bon moment mais y aura t’il ce bon moment? C’est l’instant de se faire violence et oser changer de vie maintenant et tout de suite pour ne pas avoir à le regretter plus tard. On s’est dit que c’est justement maintenant ici le bon moment.

La préparation pour devenir nomade

Et depuis, nous remettons à plat et construisons autre chose au niveau professionnel. Réfléchissons à nos préparatifs, à nos besoins, à notre départ. Une partie de notre activité peut se faire entièrement en ligne.  Certains travaux effectué depuis les locaux de l’entreprise peuvent être réalisé depuis n’importe où. L’entreprise peut donc se gérer depuis l’étranger. Nous devrons cependant interrompre la fabrication matérielle, arrêter notre production artisanale. Ironie, on s’est tellement battu pour cette fabrication française. Sûrement au bord des nausées, alors pourquoi pas tenter l’aventure du nomadisme?

L’entrepreneuriat nous a déjà fait prendre conscience que ce qui comptait « c’était ce qu’on vivait et pas ce qu’on avait ». Donc en quoi le nomadisme peut-il être plus dur pour nous sur l’aspect matériel?

L’Organisation de départ d’une vie de nomade

Nous reviendrons régulièrement en France pour certaines obligations personnels des enfants et le travail mais aussi pour la famille.

Au départ, nous testerons la viabilité de notre idée. Nous testerons notre nouvelle acquisition en partant dans d’autres villes en France. Puis, nous nous éloignerons petit à petit si tout se déroule bien. Nous voyagerons principalement en Europe : Espagne, Italie, Portugal, Croatie et grêce pour quelques mois.

L’objectif de cette vie de nomade

Nous voulons construire des souvenirs, une raison de vivre et partager des moments en famille. Le fait de prendre dorénavant le temps de contempler et observer les choses sera notre objectif. Il sera révélateur pour nos enfants de notre bien être. Nous essayerons de ne plus reporter au lendemain. En particulier, nous voulons partager de beaux moment en famille et offrir à nos enfants la possibilité de voir la vie autrement que de “boulot, manger et dodo”.

De toute évidence, nous voulons faire découvrir le monde à nos enfants. Qu’ils voient de leurs propres yeux la diversité de la Terre et qu’ils explorent.  Flâner, se balader et toujours travailler sur le web. Comment pourrions-nous nous en passer? 😉 Nous voulons aussi prendre notre temps. Voyager lentement. Suivre notre instinct et nos envies du moment. Faire de belles rencontres.

Il est indéniable que nous avons une quête de sponsor pour pouvoir vivre de ce mode de vie.

Finalement, ce sera aussi l’occasion de partager sur notre aventure, les difficultés de voyages avec des enfants mais aussi les joies d’être une famille nomade.

Vivre en camping-car, combien ça coûte?

You may also like

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite